POUR DIFFUSION IMMÉDIATE | PETER JULIAN DÉPOSE UN PROJET DE LOI POUR UN RÉGIME UNIVERSEL D’ASSURANCE MÉDICAMENTS

Publiéfévrier 24, 2020
Catégorisé sous: À la Chambre

OTTAWA – Aujourd’hui, le porte-parole du NPD en matière de finances, Peter Julian (député de New Westminster—Burnaby), a déposé une nouvelle loi fédérale sans précédent, inspirée de la Loi canadienne sur la santé, afin d’établir un régime d’assurance médicaments universel, complet, public et à payeur unique qui permettra d’améliorer les soins offerts à l’ensemble des Canadiens.

Le projet de loi C-213 cadre avec les recommandations du rapport Hoskins, commandé par le gouvernement lui même, et établira les critères que devront remplir les provinces pour recevoir des fonds dans le cadre du programme. Dès les années 1940, des commissions, des comités et des conseils consultatifs ont recommandé, à juste titre, la création d’un régime public universel d’assurance médicaments.

Au Canada, le prix des médicaments est 25 % plus élevé que la moyenne des pays de l’OCDE. Près de 7,5 millions de personnes n’ont pas la moindre assurance médicaments ou ne bénéficient en réalité d’aucune protection, vu les franchises et les copaiements élevés. Par conséquent, près de 3 millions de Canadiens ne prennent pas leurs médicaments tels qu’ils leur ont été prescrits, faute de moyens, ce qui entraîne des centaines de décès évitables au Canada chaque année.

« De nombreux citoyens de New Westminster—Burnaby ont besoin d’une assurance médicaments dès maintenant. Par exemple, Cole et sa famille dépensent plus de 10 000 $ par an en médicaments. Pour joindre les deux bouts, son père se prive parfois de prendre ses médicaments pendant un jour ou deux, ce qui est extrêmement dangereux. La famille de Cole vit un grand stress financier et émotionnel », a déclaré le député Julian. « L’assurance médicaments fera toute la différence pour cette famille et pour beaucoup d’autres dans notre région. »

Le régime universel d’assurance médicaments proposé par le NPD permettrait de réduire les dépenses globales en médicaments sur ordonnance, qui s’élèvent à environ 34 milliards de dollars par an, de garantir la gratuité de l’assurance médicaments pour les Canadiens, de réduire les temps d’attente, de libérer davantage de lits d’hôpitaux pour ceux qui en ont besoin et d’économiser plus de 4,2 milliards de dollars en frais d’ordonnance.

Grâce à un régime d’assurance médicaments universel, complet et public, les employeurs et les employés économiseront des milliards de dollars tous les ans sur les médicaments d’ordonnance, et les familles verront leurs propres dépenses en médicaments diminuer de 6,4 milliards de dollars.

« Le Canada est le seul pays à disposer d’un système de santé public universel ne prévoyant pas de régime d’assurance universel pour les médicaments délivrés sur ordonnance. Le refus des libéraux de tenir leur promesse à cet égard a de réelles conséquences. En ce moment même, à l’échelle du pays, un Canadien sur cinq ne prend pas les médicaments dont il a besoin en raison de leur coût », a déclaré le chef du NPD, Jagmeet Singh. « Aucun Canadien.ne devrait jamais avoir à vider son portefeuille, à accumuler des dettes de carte de crédit, ni à se priver des soins dont il a besoin à cause de leur coût. »

-30-

« Retour aux nouvelles