À propos de Peter Julian

Député : New Westminster-Burnaby, 42ième Parlement
Expérience :

Un des députés les plus actifs. 

Peter s’est classé au dixième rang parmi les 308 députés lors de la dernière législature pour la rédaction de projets de loi d’initiative parlementaire, et parmi les premiers cinq premiers pour les discours.

Il s’est classé au sixième rang parmi les 308 députés de la 39e législature pour la rédaction de projets de loi d’initiative parlementaire, les votes et les discours, selon « How’d They Vote? », un site Web non partisan qui fournit des renseignements détaillés sur le fonctionnement du Parlement canadien.

Peter s’est classé au sixième rang parmi les 308 députés de la 39e législature pour la rédaction de projets de loi émanant des députés, les votes et les discours, selon « How’d They Vote? », un site Web non partisan qui fournit des renseignements détaillés sur le fonctionnement du Parlement canadien.

À Ottawa

  • Élu pour la première fois député de Burnaby—New Westminster en 2004, réélu en 2006 (par 4 000 votes), puis en 2008 (par 6 000 votes) et en 2011 (par 7 000 votes) et député de New Westminster—Burnaby en 2015 (par 8 000 votes).

  • Pendant ses douze ans au Parlement, M. Julian a travaillé d’arrache-pied pour les citoyens de Burnaby—New Westminster en les aidant dans des dossiers de compétence fédérale, comme l’assurance-emploi, les pensions, la citoyenneté et l’immigration. Il a tenu des douzaines d’assemblées publiques pour écouter les préoccupations des citoyens et prendre des mesures necessaires pour les aider. Charlie Smith, du journal Georgia Straight, a décrit M. Julian comme « l’un des hommes politiques de la région qui travaillent le plus fortl ».

  • Porte-parole du NPD en matière de finances
  • Vice-président du Comité permanent de finances à partir du 12 février 2018
  • Leader à la Chambre du Nouveau Parti démocratique du 24 octobre 2017 jusqu’au 24 janvier 2018.
  • Leader parlementaire de l’opposition officielle de 2014 à 2015et, jusqu’au 19 octobre 2016, leader parlementaire du NPD.
  • Président du caucus du NPD (2011-2014) et porte-parole du NPD pour l’énergie et les ressources naturelles (2012-2014), le commerce international (2006-2010), les finances (2011-2012), l’industrie (2010), le transport (2005-2006), les personnes handicapées (2004-2005), la porte d’entrée du Pacifique (2004-2006) , le Conseil du Trésor (2004-2005), les pêches de l’Ouest (2008-20o9)  et les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver (2007-2010).
  • À titre de porte-parole du NPD en matière de transports, M. Julian a dirigé les efforts fructueux à la Chambre des communes pour obtenir l’abandon du projet de loi impopulaire sur l’autogestion de la sécurité dans les transports. Ce projet de loi constituait une tentative pour confier la sécurité aux compagnies de transport aérien proprement dites, ce que M. Julian a  qualifié de « sécurité libre-service ».
  • Peter a joué un rôle clé pour exposer  la capitulation par les conservateurs de Harper sur la question du bois d’œuvre résineux; cette mauvaise entente a entraîné la perte de dizaines de milliers d’emplois canadiens dans nos industries forestières, dont des pertes d’emploi à l’échelle locale à New Westminster suite à la  fermeture de trois usines. Le journaliste parlementaire David Akin l’a surnommé l’« homme de fer » pour sa détermination à se battre pour l’abandon de cette entente entre les conservateurs de Harper et George Bush
  • Peter s’est énergiquement opposé, au Partenariat nord-américain pour la sécurité et la prospérité (PSP) qui favorisait une profonde intégration avec les États-Unis et le Mexique et menacait la souveraineté du Canada. Sa tournée contre le PSP l’a mené dans plus de 30 villes canadiennes et a permis de mobiliser des milliers de Canadiens. Grâce à son travail acharné en Chambre, le Comité permanent du commerce international a tenu des  audiences publiques sur le PSP.
  • À titre de porte-parole en matière d’énergie, Peter s’est intéressé aux nouvelles possibilités créées par les technologies renouvelables propres, dont la création d’emploi. M. Julian défend vigoureusement la recherche et les investissements dans les  énergies renouvelables et propres qui sont indispensables à l acréation de bons emplois et à l’avenir environnemental et économique du Canada. M. Julian a travaillé sans relâche avec les industries, la société civile et des experts pour que les politiques d’énergie renouvelable soient au centre des discussions parlementaires et appuyer la transition vers une nouvelle économie propre au pays.
  • En octobre 2014, dans Peter Julian a co-organisé le premier Forum national sur l’énergie et l’industrie propres au Parlement du Canada, avec ses collègues Anne Minh-Thu Quach, députée (Salaberry-Suroît), ancienne Porte-parole adjointe de l’Opposition officielle en matière d’Industrie et François Choquette, député (Drummond), ancien Porte-parole adjoint de l’Opposition officielle en matière d’Environnement.  Les quatre thèmes majeurs du Forum presentés par des panels d’experts reconnus au Canada et à travers le monde se sont penchés sur les Énergies renouvelables, l’Efficacité énergétique, L’Industrie et l’urbanisme durables, et les différents Modèles internationaux.
  • Peter est un ardent défenseur des droits des personnes handicapées. Il dénonce plus particulièrement le traitement fiscal inéquitable des personnes ayant des besoins spéciaux et leur admissibilité aux crédits d’impôts . Son combat le mène dans tout le pays, ou il visite les communautés et  donne des séminaires éducatifs portant sur l’accès aux crédits d’impôt pour les personnes handicapées et sensibiliser les participants à ces questions. Des milliers de Canadiens ont assisté à ses réunions publiques dans plus de 100 collectivités canadiennes.
  • Avant même de devenir député, Peter se battait déjà depuis des années pour que les sociétés extractives soient tenues de rendre des comptes. Son projet de loi sur la responsabilisation des entreprises, qui a reçu l’appui de l’Association canadienne des avocats du mouvement syndical, permettrait aux collectivités étrangères de poursuivre les entreprises opérant à l’étranger en cas de violation de droits de la personne. M. Julian  est actif sur les campus universitaires au et collabore avec la société civile et des ONG sur les questions de justice dans l’industrie minière.

Parcours de M. Julian

  • M. Julian est né et a grandi dans la région de New Westminster—Burnaby, où sa famille a vécu pendant quatre générations. Après ses études à l’école secondaire New Westminster, il a occupé divers emplois de travailleur manuel et d’ouvrier dans de petites entreprises locales. Après avoir quitté l’école, il a, à titre d’étudiant adulte, étudié à l’Université du Québec à Montréal, qui lui a décerné un diplôme en sciences politiques (relations internationales).
  • M. Julian a exercé les fonctions d’administrateur financier avant son élection à la Chambre des communes. Il a déjà été directeur exécutif du Western Institute of the Deaf and Hard of Hearing (WIDHH) et sous sa gouverne, l’Institut a remporté le Prix du choix des consommateurs pour l’excellence en affaires (2003-2004). Il a joué un rôle déterminant dans la constitution du Réseau d’emploi des personnes handicapées de la Colombie-Britannique, une association de groupes communautaires, d’organismes et de sociétés sans but lucratif opérant au service des personnes handicapées.

  • Membre fondateur du Conseil des Canadiens, M. Julian a exercé la fonction de  directeur exécutif national du Conseil des Canadiens, devenu le plus important organisme de citoyens du Canada.

  • À New Westminster, M. Julian a été cofondateur de la Save Mary’s Hospital Community Coalition, un mouvement qui a mené une lutte acharnée pour sauver l’hôpital communautaire.

  • Peter a été bénévole pour les services sociaux d’urgence, le club de soccer Royal City, le club de baseball East Burnaby Minor Baseball, l’organisme Centraide et l’Église unie. Il a aussi été entraîneur de soccer et de basketball

  • Ancien coordonnateur national des politiques et secrétaire fédéral adjoint et par intérim du Nouveau Parti démocratique du Canada.
  • Il est membre des chambres de commerce de New Westminster et de Burnaby, parle couramment l’anglais et le français et se débrouille bien en American Sign Language.